[TEST] Le sacré Overwatch, dernier-né de Blizzard

   

Le bébé de Blizzard est arrivé, et nous avons survécu à cette attente interminable ! Overwatch, l’avenir de l’eSport mondial est enfin disponible et on n’arrête pas la fête !  on vous dit tout sur ce jeu qui risque d’envoyer du lourd :

 

Un gameplay nerveux

Niveau gameplay, on peut dire qu’on ne reste pas indifférent face à ce jeu qu’est Overwatch. Prise en main enfantine et agréable, une fluidité dans les mouvements qui donne une impression de liberté totale, on sent que Blibli a bien bossé sur le sujet. La société californienne a réussi à faire un gameplay certes facile à prendre en main pour un débutant, mais demandant également des compétences pour le maîtriser parfaitement. En effet, chaque personnage étant différent, il faut un certain temps de jeu pour maîtriser chaque Héro. Ce qui rend le jeu diversifié et attirant pour un public large, allant du simple joueur casual au gamer acharné et assoiffé de compétition.

 

overwatch_17

 

Des graphismes sympas et optimisés

Outre un gameplay très agréable, Overwatch n’a pas qu’un tour dans son sac. En effet, sur la partie graphique, une fois de plus Blizzard a su jouer un très bon coup ! Des graphismes colorés et clairs qui vont vous en mettre plein les yeux, voilà la recette qui marche – on l’a déjà vu sur World of Warcraft, toujours là malgré les années. Et concernant les joueurs PC, on a très peu à se plaindre, peu importe la machine que l’on possède ! En effet, le jeu est très bien optimisé, et peut tourner sur un large choix de configurations ! Alors même si vous n’avez pas les derniers composant pour vous monter un « PC Master Race » des familles, vous n’aurez aucun mal à faire tourner ce petit bijoux d’une manière très fluide.

C’est là qu’on remarque l’intérêt de la bêta, où plusieurs joueurs ont expérimenté des problèmes liés à une incompatibilité graphique ; et comme souvent, Blizzard a bien fait les choses !

overwatch-test_3

Le contenu

On ne va pas se mentiret ça n’engage que moi – à l’heure actuelle j’ai été un peu déçu ; tout d’abord, pas de campagne solo, c’était prévu, ce n’est pas une surprise de nos jours, les développeurs misant principalement sur l’expérience multijoueur. C’est là que ça cloche : pour moi, le mode multijoueurs d’Overwatch, même si très plaisant à jouer il n’y a pas doute, atteint certaines limites. En effet, on a certes un bon choix de maps, mais c’est pour les modes de jeu que je suis perplexe. Pour le moment, chaque map bénéficie de tel ou tel mode de jeu, mais la sélection reste finalement assez limitée. Néanmoins, un mode compétitif va faire son apparition fin juin (voir ici), on espère des parties plus diversifiées dans les objectifs, et plus longues, les games standards ne durant pas plus de 15 minutes maximum.

Il faut également prendre en compte qu’il s’agit de Blizzard : les jeux qu’ils sortent sont en général plutôt bons, mais s’améliorent encore plus avec le temps – n’est-ce pas Diablo III ? Car pour le moment, on a vite fait le tour (quelques heures) du contenu hors-héros, même si le plaisir reste intact. Nul ne doute qu’avec le temps, Overwatch bénéficiera de toujours plus de contenu.

 

Les Héros

Pour le moment, ils sont au nombre de 21, regroupés en 4 catégories :

  • Les offensifs : Des Héros faisant beaucoup de dégâts et ayant une bonne vitesse de déplacement mais n’ayant pas beaucoup de point de vie.
  • Les défensifs : Des Héros plutôt lents, attaquant à longue portée (snipers), propices à la défense d’objectifs.
  • Les Tanks : Les Héros ayant le plus de points de vie, ils sont en première ligne sur le champs de batailles et ouvrent la marche vers l’objectif, ou sont les premiers défenseurs à courte portée.
  • Les supports : Des Héros servant à soutenir l’équipe avec des « heal« , des boucliers, boost de vitesse.

overwatch-test_2

 

Ce que l’on retient

Overwatch était très attendu par un très grand nombre de gens au vu de la popularité de la bêta ouverte de ce dernier, et du fait que ce soit la première nouvelle licence de Blizard en plus de dix ans. À la rédac, ce que l’on retient, c’est qu’il s’agit d’un jeu très fun et très agréable, avec un gameplay simple et complet à la fois, des parties courtes mais cependant accrocheuse, qui donnent envie de tout faire pour gagner – ce qui est un très bon point pour les futures parties compétitives qui arrivent prochainement. On espère quand même du contenu original ajouté régulièrement pour ne pas ce lasser de ce nouveau shooter dynamique, qui pourrait bien devenir une référence dans l’eSport…

 

overwatch_16

 

 

Nymphadora

Mignonne. Vite fait

Laisser un commentaire