[TEST] Harmony : The Fall of Reverie est bon partout, mais n’excelle nulle part

Annoncé en février 2023 et sorti le 8 juin de la même année, la nouvelle pépite de Don’t Nod était largement attendue par les fans du studio. Le nouveau jeu narratif du développeur français : Harmony : The Fall of Reverie s’inscrira-t-il dans les pas des excellents Life is Strang, Remember Me ou encore Tell Me Why ?

 

harmony 7

 

 

  • Une histoire aux ramification riches

 

Ainsi, nous suivons l’histoire de Polly, une jeune femme revenant dans la maison de son enfance sur l’île fictive d’Atina. Ursula, sa mère, à mystérieusement disparu en ne laissant derrière elle qu’un étrange pendentif aux pouvoir surprenant. En effet, celui-ci permet à Polly de voyager entre Fatal : le monde réel et Rêverie : un royaume immatériel où les Aspirations règnent. Rapidement nous rencontrerons donc Félicité, Pouvoir, Lien, Vérité, Chaos et Gloire qui enjoins Polly, ou Harmonie dans leur monde, à rétablir l’équilibre fragilisé entre les deux mondes tout en enquêtant sur la disparition de sa mère.

 

20230527185125 1

 

La mise en scène à la film d’animation 2D nous invite à nous poser, souris à la main et nous laisser porter par l’histoire qui se déroule sous nos yeux. Chaque personnage rencontré bénéficie d’un doublage incroyable qui installe chaque personnalité et les différencient correctement.
La bande son n’est pas en reste, nous faisant voyager d’un état émotionnel à l’autre en quelques notes :

 

 

La direction artistique novatrice correspond parfaitement au jeu, que ce soit dans la représentation des protagonistes ou bien des environnements. On est transporté dans ce monde futuriste dystopique dès les premiers instants, on se laisse bercé par l’histoire qui nous est racontée dès que nous quittons le menu.

 

20230527184137 1

 

 

  • Rejouabilité, l’Aspiration phare de Don’t Nod

 

Comme pour beaucoup d’autres jeux de Don’t Nod, Harmony : The Fall of Reverie n’échappe pas aux différentes fins et très honnêtement, ça nous régale ! La trame du jeu est représentée par la Mantique. Celle-ci se ramifie en différents choix scénaristiques présents dans différents chapitres, c’est un peu la map du jeu. Mais n’allez pas croire qu’il suffit de faire un choix pour avoir accès à une branche de l’histoire, ça serait trop simple. Certains nœuds narratifs ne sont accessibles que sous certaines conditions alors que d’autres nous teaserons une branche à venir sans, non plus, trop nous en révéler. Ce qui pousse, bien évidemment, à la tentation d’exploration !

Il faudra compter entre cinq et six heures pour achever une run, permettant ainsi de lancer une nouvelle partie afin d’explorer de nouvelles trames scénaristiques ! Ne vous y trompez pas, la Mantique est la part principale de gameplay, chaque choix nous amènera à des cut-scenes d’interaction entre les personnages. Par moments, les choix sont liés à une Aspiration, vous permettant ainsi d’obtenir un cristal de cette dernière. Ces cristaux sont nécessaires afin de débloquer certaines trames, voir même pour terminer un chapitre.

 

harmony 8

 

 

 

harmony 10

 

 

  • En conclusion !

 

Je ne suis clairement pas la mieux placée pour parler de Visual Novel, mais Don’t Nod à réussi à me transporter dans la poésie et dans l’émotion de Harmony : The Fall of Reverie. Malgré une compréhension un peu chaotique de la Mantique, c’est avec un plaisir coupable qu’on tourne les pages de cette histoire. La rejouabilité est un véritable avantage si nous voulons connaître l’entièreté de l’histoire. C’est un bonheur de reprendre une partie depuis le début, en particulier grâce à la direction artistique singulière, mais qui fonctionne !

Cependant, il ne lui manque pas grand-chose afin de devenir un classique de Don’t Nod tel que Life is Strange. Un thème un peu plus marquant, une connexion avec Polly plus profonde. Le choix du Visual Novel met clairement de la distance entre le joueur et le personnage ; pas de choix de dialogues, pas de déplacement direct. Tant d’élément qui laisserons clairement des joueurs passer à côté de cette histoire.

 

harmony 9

 

 

On a aimé :

  • La direction artistique
  • L’ambiance générale, les musiques, les doublages
  • La quantité de choix possibles

 

On a moins aimé :

  • Une intuitivité bancale pour la Mantique
  • Le manque d’attache avec notre personnage
  • L’aventure en Visual Novel

 

 


NOTE FINALE


75 / 100


 

harmony 11

 

harmony 12

Je ne sais pas comment j'ai atterri ici, mais on me nourrit plutôt bien donc je reste. Adepte de survival, énigmes et puzzles en tout genre.

Laisser un commentaire