Refonte totale des Rocket League Championship Series, avec plus d’argent à la clé pour les RLCS X

Lancé depuis printemps 2016, les RLCS (pour Rocket League Championship Series) occupe la place de tournoi le plus prestigieux du circuit Rocket League. Cette ligue organisée par Psyonix, le développeur du jeu, proposait 1 tournoi chaque semestre, composée d’une phase de championnat en ligne, qualificative pour une phase de playoffs offline.

Cette année à l’occasion de la 9ième édition du tournoi majeur, la scène esport du jeu aurait du se tourner vers le Curtis Culwell Center de Dallas, mais la pandémie mondiale de COVID-19 en a décidé autrement, et il est possible que ce malheureux événement, couplé au rachat du studio par Epic Games a fini par pousser Psyonix à revoir le format de sa compétition de fond en combles.

 

 

Pour commencer, à partir de la 10ième édition des RLCS (ou RLCS X) il n’y aura plus qu’un tournoi par an et non plus deux, ce qui non seulement ajoute un enjeu et une attente encore plus importante pour l’événement, mais aussi plus d’agent à la clé, et c’est près de 4,5 millions de dollars annoncé par le studio de San Diego. Fini aussi le format de ligue, les équipes devront passer par un tournoi organisé chaque saison (Printemps, Été et Automne, pour des playoffs organisées en Hiver). En fonction de leur classement dans ces qualifiers, chaque équipe empochera un certain nombre de points et celles qui en possède le plus disputeront les finales.

Concernant les équipes qualifiés, nous auront : 6 équipes d’Europe, 6 équipes d’Amérique du Nord, 2 équipes d’Océanie et enfin 2 équipes d’Amérique du Sud. Si le quota d’équipes pour l’Océanie et l’Amérique du Sud n’a pas bougé, ces nations étant assez mineures dans le haut du panier de la scène malgré quelques fulgurances (Chiefs en 2018, 4ième des RLCS 6) et ne sont présentes au tournoi majeur que depuis très récemment, les Européens et les Américains obtiennent 2 spots supplémentaires.

Notons que ce nouveau format vois la fin des RLRS (pour Rocket League Rivals Series), la ligue 2 des RLCS en quelque sorte qui a vu beaucoup d’équipes francophones triompher, voir rejoindre l’élite comme Solary cette année (anciennement Block Block).

Tannouki

Raton laveur préféré d'Always For Keyboard !

Laisser un commentaire