Qu’est-ce que le spectator bug, à l’origine de l’un des plus gros scandales lié à la triche de l’histoire de CS:GO ?

31 août 2020. L’ESIC (Esports Integrity Coalition), décide de bannir Ricardo “dead” Sinigaglia pour 6 mois, car ce dernier aurait triché lors d’un round de l’ESL One Road to Rio. Les jours qui ont suivi vont faire monter l’affaire d’un cran, après la découverte de bon nombres d’autre cas de triche à haut niveau, et d’un bug lié au mode spectateur de CS:GO, pouvant être fait intentionnellement par un coach afin d’obtenir des informations sur la position de l’équipe ennemie, présent sur le jeu depuis 2016. Revenons en détail sur l’un des plus gros scandales de l’histoire de Counter-Strike : Global Offensive.

 


 

  • Mais qu’est-ce que le spectator bug ?

 

Pour vous illustrer ce glitch, nous allons nous appuyer sur de nombreux enregistrements de Michal “michau” Slowinski, notamment arbitre et responsable de l’arbitrage sur nombreux événements esport de CS:GO.

Je prends la parole au nom de l’équipe d’AFK, et en tant que membre de la communauté CS:GO pour le remercier pour son travail et pour ce qu’il apporte pour rendre le monde de CS plus sain.

“Pour ceux qui se demandent comment ce bug fonctionne, voici un petit clip ou je l’utilise sur Mirage, sur le site A. Vous pouvez choisir n’importe quel endroit sur la map, et oui, vous pouvez bouger la caméra comme vous le souhaitez”

Le spectator bug survient lorsque le coach, après avoir réalisé une combinaison d’actions, a accès à la vision sur n’importe quel point de la map, aux yeux et à la barbe de tous. Il donne cette vue du jeu ci-dessus, un peu à la manière de la caméra de Cypher dans Valorant.

La découverte de ce bug date d’août, après que Michal Slowinski et Steve Dudenhoeffer se soit lancé en quête de coachs à bannir, ayant potentiellement utilisé ce bug après que certains ait révélés en privé son existence. Pendant près de 3 semaines, ils ont passé bénévolement 12h par jour à analyser environ 1500 replays de matchs, jusqu’à arriver à cette conclusion que de nombreux coachs ont intentionnellement utilisé ce bug dans le but d’avantager leurs équipes.

Aujourd’hui, l’ESIC s’est mise en quête de mettre en lumière les coachs qui ont trichés (avec notamment l’aide de michau) et ont prévus d’analyser des dizaines de milliers de replays…

Le 9 septembre 2020, le témoignage de Peter “casle” Sorensen (voir plus bas) révèle l’existence d’un second spectator bug plus poussé.

 


 

  • Qui est concerné ?

 

Dans cette seconde partie d’article, nous allons vous proposer une chronologie des événements liés au spectator bug avec en point d’ancrage les bans, accusations et aveux de coachs concernés. Pour chaque coach, en plus d’une description, nous préciserons :

  • Sa nationalité ainsi que celle de son équipe
  • L’équipe qu’il coach
  • Tournois, matchs, rounds, durant lequel il a triché
  • Statut ESIC (Ban, actions encourues,…)
  • Classement HLTV mondial de l’équipe à la date du 31 août 2020 (date de l’annonce de la découverte du spectator bug)
  • Classement HLTV mondial en dernière date (7 septembre 2020), comparaison avec le classement du 31/08/2020

 

 

  • 31 août 2020 :

 

Ricardo “dead” Sinigaglia (Brésil) – MIBR (Brésil). HLTV 31/08 : N°16. HLTV 07/09 : N°21 (-5)

Commençons par le commencement avec dead. Le 31 août dernier, Made In Brésil, légendaire équipe brésilienne, annonce suspendre son coach après que des accusations pour avoir “violé l’intégrité compétitive de l’ESL One Road to Rio”, sans pour autant faire état d’un quelconque spectator bug. Il est révélé bien plus tard que le coach brésilien aurait usé de ce bug lors du premier round du match contre Triumph (sur Overpass). dead est actuellement banni de toutes compétitions pour 6 mois, ainsi que des 2 prochains événements Beyond The Summit, car il a aussi utilisé le bug dans un match du cs_summit 6.

“Vue de dead lors de MIBR – Triumph”

 

 

  • 1er septembre 2020 :

 

Aleksandr “zoneR” Bogatiryev (Russie) – Hard Legion (Russie). HLTV 31/08 : N°55. HLTV 07/09 : N°55 (=)

Le lendemain, le coach russe aussi connu sous le nom de MechanoGun, est annoncé suspendu pour 24 mois, après avoir utilisé le bug sur 6 maps lors de l’ESL One Road to Rio, ainsi que sur 13 rounds de l’Home Sweet Home Cup. Il s’agit actuellement du ban le plus long imposé par l’ESIC, et c’est compréhensible étant donné que le bug a été énormément utilisé par zoneR au cours du temps.

“Voici un petit clip du coach de Hard Legion en train d’utiliser le bug face a AGO, durant la Home Sweet Home 5. Il garde cette vue pendant le match entier (25 rounds), et utilise aussi le bug face a Heroic sur la map Dust 2. Il l’utilise aussi dans l’édition précédente face a Salamander (sur Train) et Gambit (sur toutes les cartes), ainsi que dans l’édition suivante face a Team Secret (sur Overpass)”

 

Erik “AKIMOV” Akimov (Russie) – Hard Legion (Russie). HLTV 31/08 : N°55. HLTV 07/09 : N°55 (=)

Il est intéressant de noter que zoneR n’est pas le seul coach de Hard Legion a avoir utilisé le bug. AKIMOV s’y est aussi essayé, comme le montre le clip ci-dessous où ce dernier utilise le spectator bug sur le site A de Overpass, contre ALTERNATE durant le tournoi Malta Vibes. Le coach a été renvoyé de Hard Legion.

Je pense en avoir déjà parlé, mais dans le cas Hard Legion, DEUX coachs différents ont usé de ce glitch en 3 mois. Les gens sont déjà au courant pour zoneR mais voici un clip d’AKIMOV, contre ALTERNATE aux Malta Vibes.”

 

Nicolai “HUNDEN” Petersen (Danemark) – Heroic (Danemark). HLTV 31/09 : N°2. HLTV 07/09 : N°3 (-1)

Fraîchement couronné du succès face a Vitality en finale de l’ESL One Cologne, HUNDEN à très vite chuté de la cathédrale de CS, puisque l’un des coachs les plus appréciés, de l’un des pays les plus dominant se fait suspendre par ESIC pour 12 mois, après avoir utilisé le bug durant 10 rounds de Heroic – Astralis (Dreamhack Malmo), anisi que 13 rounds de Heroic – Spirit (Home Sweet Home 5). Vives critiques auront étés émises envers Heroic, étant donné que l’équipe a connu une ascension fulgurante en août, passant de la 19ème a la 2nde place du classement mondial.

 

 

 

  • 2 septembre 2020 :

 

Aset “Solaar” Sembiyev (Kazakhstan) – K23 (Kazakhstan). HLTV 31/08 : N°29. HLTV 07/09 : N°30 (-1)

Contre FATE lors des Malta Vibes, Solaar, coach des ex Syman Gaming (dont fait notamment partie le belge Keoz), va pour les 21 rounds de la partie utiliser le spectator bug (ici sur Train pour couvrir le T Spawn). Solaar a été démis de ses fonctions de coach de K23.

“Heureusement c’est l’un des derniers : voici un clip de Solaar qui utilise le spectator bug durant la Malta Vibes, contre FATE sur Train. Il utilise le bug pour les 21 rounds.”

 

 

  • 3 septembre 2020 :

 

Nicholas “guerri” Nogueira (Brésil) – FURIA (Brésil). HLTV 31/09 : N°6. HLTV 07/09 : N°9 (-3)

Michau publie sur son Twitter une vidéo, montrant le coach de FURIA avoir le bug durant les ECS 7 contre Complexity. Si des investigations sont en cours, guerri prends la parole le lendemain pour se défendre. Ce dernier explique notamment dans une vidéo (en portugais sous-titré anglais) que lorsqu’il a eu le bug, il a tout de suite quitté la fenêtre du jeu et est parti derrière ses joueurs, paniqué. Pour prouver que la version de guerri est bien réelle, FURIA a mis a disposition un enregistrement audio et vidéo du passage en question. Aucune action n’est en cours contre le coach brésilien.

“Il va y avoir beaucoup de fans brésiliens qui vont encore plus me haïr avec ce tweet, mais… regardez par vous même. ECS 7 contre Complexity (bug présent durant tous le match). Il l’a aussi eu plus tôt mais a décidé de se reconnecter pour le fixer. FACEIT en est informé.”

 

 

 

  • 4 septembre 2020 :

 

Faruk “pita” Pita (Bosnie-Herzégovine) – Ninjas in Pyjamas (Suède). HLTV 31/08 : N°10. HLTV 07/09 : N°10 (=)

pita aura été, durant la dernière décennie, l’un des coachs les plus emblématiques du CS suédois. Pendant 2 ans coach de Ninjas in Pyjamas, ce dernier avoue dans un TwitLonger avoir utilisé le bug en 2018, contre mousesports en ESL Pro League et pour environ 5 rounds. pita admet qu’il aurait du se déconnecter, et regrette de ne pas l’avoir fait. Il révèle malgré tout qu’il avait contacté l’équipe de développement pour les prévenir de l’existence de ce glitch, message auquel Valve a certes répondu, mais pour lequel l’éditeur n’a rien fait, intensifiant la colère des fans, d’autant plus que le jeu est déjà suffisament à l’abandon. pita étant actuellement inactif, il ne risque à priori pas de ban.

 

 

 

 

  • 5 septembre 2020 :

 

Allan “Rejin” Petersen (Danemark) – mousesports (Europe/CIS). HLTV 31/08 : N°22. HLTV 07/09 : N°20 (+2)

Aujourd’hui coach du Danemark, Rejin a d’abord fait ses marques chez Tricked Esports, autre organisation danoise. Malheureusement, Rejin avoue le 5 septembre avoir utilisé le spectator bug à 4 reprises avec Tricked, fournissant lui-même les preuves et affirmant être en pourparlers avec Michau pour analyser ses propres replays. Rejin affirme cependant n’avoir jamais triché avec mousesports, malgré tout la structure a décidé de le suspendre en attendant le résultat de l’investigation.

 

 

 

Ivan “F_1n” Kochugov (Russie) – Gambit Youngsters (Russie). HLTV 31/08 : N°28. HLTV 07/09 : N°28 (=)

F_1n a lui aussi avoué avoir triché, suivant les déclarations de Rejin ainsi que celles de Michau, déclarant que les tricheurs avait jusqu’au 13 septembre pour se dénoncer sous peine de subir de lourdes sanctions. Dans un TwitLonger, il affirme avoir eu le spectator bug contre AGO, aux OGA Counter Pit 7, le 17 février 2020. Il ne l’a fait que durant la 1ère map, après “s’être rendu compte de la gravité de son acte”. Tout comme Rejin, F_1n a été suspendu par Gambit et est en attente d’un jugement par ESIC.

 

 

Henrique “rikz” Aku (Brésil) – DETONA (Brésil). HLTV 31/08 : N°140. HLTV 07/09 : N°130 (+10)

Durant le Brasil Game Show 2019, Jessica Kersia, admin FACEIT, révèle à travers un clip que rikz utilise le spectator sur le site B d’Inferno, contre Bulldozer. Ce dernier se défend (en portugais) dans un tweet en donnant sa parole sur le fait qu’il n’a jamais donné d’informations à ses coéquipiers, que cela lui est arrivé de nombreuses fois durant le tournoi et prévenant l’équipe qu’il ne pouvais pas les aider. Aucune action n’est actuellement encourue envers rikz malgré les preuves.

“Je suis certain que je n’ai JAMAIS transmis d’INFO à mon équipe. Le coach adjoint est au courant et l’a vu. Cela se produisait une fois tous les 5 matchs, et durant cette game là je me rappelle très bien être rentré sur le Discord et avoir dit “Les gars, je suis buggé, je ne dirait rien pour cette partie” “

 

Arthur “prd” Resende (Brésil) – Red Canids (Brésil) HLTV 31/08 : N°108. HLTV 07/09 : N°116 (-8)

Fraîchement transféré de Neverest Esports aux Red Canids, prd a fait ses aveux lui aussi dans un TwitLonger (en portugais), assurant lui aussi qu’il n’a transmis aucune information a ses coéquipiers. De nombreux coachs de la scène sud-américaine vont après ce message se confier sur la situation. Aucune action en cours

 

Bruno “eIIIIII” Ono (Brésil) – paiN (Brésil) HLTV 31/08 : N°118. HLTV 07/09 : N°125 (-7)

Bruno Ono est lui aussi tombé sur le bug, mais affirme ne pas avoir interférer dans la partie avec ses coéquipiers lorsque ce dernier est apparu. Il révèle tout dans un TwitLonger (en portugais). Aucune action en cours.

 

 

 

  • 7 septembre 2020 :

 

 

Pedro “peu” Lopes (Brésil) – W7M (Brésil). HLTV 31/08 : N°113. HLTV 07/09 : N°121 (-8)

L’après-demain, c’est au tout de peu de rédiger un tweet pour dire qu’il a déjà été confronté au bug. Il a contacté l’administrateur qui lui a demandé de relancer son jeu, ce qui n’a pas fonctionné. peu affirme avoir passé la partie concernée sur le bureau Windows, et n’avoir communiqué aucune information a ses joueurs. Aucune action prévue.

https://twitter.com/peu_lg/status/1303055909766168577

“A propos du bug. En game, j’ai signalé le bug, l’administrateur m’a demandé de relancer mon jeu. La plupart des rounds j’étais sur le bureau et je n’ai communiqué aucune information”

 

 

  • 9 septembre 2020 :

 

Peter “casle” Sorensen (Danemark) – Singularity (Danemark). HLTV 31/08 : N°80. HLTV 07/09 : N°82 (-2)

Le 9 septembre, le site danois Dust II publie un article (en danois) montrant le coach de Singularity casle avoir un bug lors du match contre North, durant les qualifications nord-européenne des WESG 2019. Il confesse avoir utilisé le bug sur Overpass, alors qu’il était coach de maquinas, et si aucune action n’est encourue, les équipes d’arbitrages remarque l’existence d’un deuxième spectator bug, permettant de se “mettre dans” un joueur adverse précis (ce qui donne ce rendu effrayant, avec les globes oculaires…), une forme plus poussée, probablement plus forte si utilisé afin de donner des informations.

 


 

Voici ce que nous pouvons dire à l’heure actuelle à propos du spectator bug. Pour l’instant, ESIC n’a prévu de ban que les coachs, et pas les joueurs, mais cette découverte, couplé a l’annonce de l’annulation du Major au Brésil, pousse la communauté CS:GO dans une sombre période…

L’article sera mis à jour dans la mesure du possible.

Tannouki

Raton laveur préféré d'Always For Keyboard !

Laisser un commentaire