[PGW2016] Interview d’Olivier Morin, présentateur du Canal eSport Club

Ceux qui ont assisté à l’ESWC, que ce soit sur place ou en stream, auront vu Olivier Morin, présentant les matchs à venir sur scène et faisant l’animation. Mais vous l’avez aussi probablement vu en présentation du Canal eSport Club, l’émission mensuelle de Canal+ dédiée au sport électronique. Entre deux matchs, Olivier Morin a eu le temps de répondre à nos questions :

 

  • Lothan : Hello Olivier ! Pour ceux qui ne connaissent pas ton parcours, peux-tu nous faire un résumé ?
  • OM : Un résumé ? Mmmh, ça risque d’être long ! En gros, j’ai plusieurs casquettes : avec la boîte de prod que j’ai créée, je mets en place de nouveaux concepts, et j’écris pas mal d’émissions, ou tout simplement des idées. C’est assez large, comme poste, donc pas vraiment propice a être mis dans une catégorie !

 

  • Lothan : Effectivement, ça fait pas mal de trucs ! Mais justement, comment en es-tu arrivé à présenter l’ESWC et le Canal eSport Club ? Quand tu parles sur scène, on dirait que tu connais bien le paysage esportif, les joueurs, tout ça. Tu as trempé dans l’eSport étant plus jeune ?
  • OM : En gros, ça fait quinze ans que je suis passionné d’eSport ! En 2004, j’ai animé une webradio avec un plateau, des chroniqueurs, des joueurs et des invités, sur WarCraft III. Mais j’ai aussi pas mal touché à Trackmania, Street Fighter et, bien entendu, toutes les versions de Counter-Strike ! C’est ce parcours un peu en zigzag qui m’a permis d’acquérir une expérience précieuse, mais aussi beaucoup de contacts.

 

  • Lothan : Parles-nous maintenant du Canal eSport Club, cette émission qui est un vrai progrès pour la communauté. Concrètement, qu’est-ce qu’on y fait… et qu’est-ce qu’on peut y attendre ?
  • OM : C’est un talk-show sur l’actualité eSportive. Pour la première émission, on a parlé des LCS, majoritairement, et celle de novembre sera probablement centrée sur la BlizzCon, avec plein d’autres sujets à côté. On discute des modes de consommation de l’eSport, on débat… c’est assez général, mais avec des experts pointus ! On travaille également sur une autre émission hebdomadaire, histoire de combler un peu les trous chaque mois. Ah, et puisqu’on est dans les annonces : Canal+ va produire et diffuser un tout nouveau tournoi sur FIFA 17, dont la finale aura lieu à l’Olympia le 20 décembre prochain !

 

olivier_morin_1

 

  • Lothan : C’est nice ! Mais malgré tout, beaucoup de gens se demandent si l’arrivée soudaine d’acteurs majeurs ne serait pas un peu néfaste pour l’eSport ; au niveau de Canal+, en particulier, le rachat par Vivendi a occasionné de nombreux soucis…
  • OM : Honnêtement, je comprends que les changements actuels soient critiquables, mais là, on arrive avec un tout nouveau concept ! Le parcours n’est certes pas parfait mais l’expérience s’acquiert avec le temps, et honnêtement, je pense que les erreurs sont bénéfiques. Si on doit voir sur le moyen terme, tout transformation par l’argent bouleverse profondément les choses et risque de mettre sur le côté les plus petites structures – on l’a vu avec Melty eSports récemment, par exemple. D’un autre côté, en plus des moyens titanesques que ça va ouvrir, je pense qu’on ça fera comme aux LCS avec les salaires payés par Riot : les entreprises et les équipes qui en voudront, qui se donneront à fond, seront finalement récompensées. Dans tous les cas, l’eSport, c’est un milieu où la communauté aura toujours le dernier mot ; Clash Royale dispose d’une grosse audience en ce moment, mais je ne pense pas que ça durera – un peu comme Pokémon GO, qui a connu un succès médiatique phénoménal et, comme un soufflet, est vite retombé. On vit une métamorphose incroyable, avec les bons côtés, et les mauvais.

 

  • Lothan : En tant qu’acteur de l’eSport, et fan de longue date… comment vois-tu les choses dans deux ans en France !?
  • OM : Woah, il peut se passer tellement de choses en deux ans ! Mmmh… je vais plutôt te dire ce que j’espère, et ce qui me semble réalisable : tout d’abord, d’ici là, l’eSport sera facilement accessible à la télévision, grâce à la demande. De mon point de vue, les réseaux sociaux couplés à l’influence des gamers donnent une portée titanesque à l’eSport. Et c’est ça, ainsi que la passion et l’exigence, qui nous donne une position qui d’ici deux ans, sera indétrônable. Et je pense, et j’aimerais, que ce pouvoir aille même au-delà de l’eSport, qu’il soit par exemple dans des causes humanitaires – c’est un combat qui me tient personnellement très à cœur.  Oui, je pense vraiment que la communauté sera plus grande, et plus décisionnaire qu’aujourd’hui.

 

  • Lothan : Merci pour cet entretien très agréable ! Juste avant de te laisser interviewer nos Platinum nationaux, je te laisse le mot de la fin.
  • OM : Je remercie très chaleureusement ceux qui ont croisé ma route, ont partagé leur passion avec moi, et leurs expériences. Ce long parcours que j’ai eu m’a donné une vision plus large, et beaucoup, beaucoup de bonheur ! Et je souhaite à tous les passionnés d’être généreux dans ce qu’ils aiment, d’écouter, d’échanger, et d’accepter les nouvelles expériences avec un regard exigeant :)

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire