No Man’s Sky sous le coup d’une investigation de l’Advertising Standards Authority

On ne badine pas avec les gamers. A t-on encore besoin de présenter le fiasco total qu’a été No Man’s Sky ? En sus d’une optimisation des plus douteuses, la réalisation de Hello Games a promis via moult trailers de nombreuses fonctionnalités qui, au final n’ont pas vu le jour – ou alors d’une manière assez alambiquée.

Si beaucoup de joueurs se sont estimés floués, un certain AzzerUK a publié sur Reddit un long billet où il interpelle la ASA. Qu’est-ce que c’est que ça ? L’Advertising Standards Authority est une organisation indépendante chargée de contrôler le marketing et les ventes dans le domaine du divertissement. Une enquête a été officiellement ouverte, et Steam (via Valve) comme Hello Games ont été appelés à répondre à diverses questions. Seul soucis : Sean Murray, héraut du studio et désormais paria, n’a plus donné signe de vie depuis un moment. Légalement, la ASA n’a pas de réel pouvoir, mais son influence concrète peut lutter contre ce genre de pratiques abusives.

Si Sony a d’ores et déjà désavoué les “promesses qu’il ne pouvait pas tenir” de Sean Murray, on attend encore la réaction du studio face à cette enquête. Quoiqu’il en soit, on salue l’initiative de ce Redditer et de la SAS qui, on l’espère, limiteront à l’avenir les dérives à la No Man’s Sky. EA, ça vaut pour toi aussi.

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

2 thoughts to “No Man’s Sky sous le coup d’une investigation de l’Advertising Standards Authority”

  1. Salut,

    On récolte ce que l’on sème.
    Perso j’ai senti le jeu foireux lors d’une interview de Sean Murray. Arrive la question du multijoueurs est là c’est le drame : langue de bois d’Or 2016.
    Sinon c’est “ASA” plutôt que “SAS” non ?

    1. Oui, malheureusement trop de zones d’ombres on été camouflées par des effets d’annonce =/
      Et effectivement il y avait une faute dans l’acronyme, ça a été corrigé, merci ! :D

Laisser un commentaire