L’ESL préparerait de nouvelles lois anti-dopage

Il y a quelques jours, l’ancien joueur de Cloud 9 Kory “Semphis” Friesen a créé d’importants remous en déclarant dans le plus grand des calmes que lui et ses coéquipiers avaient utilisé, lors de l’ESL One de Katowice, de l’Adderall. Qu’est-ce donc que cela ? Un médicament très puissant qui stimule le système nerveux, et peut donc octroyer de meilleurs performances en compétition. L’affaire est déjà grave, mais lorsqu’il a été demandé à Semphis si d’autres équipes, à sa connaissance, en avait consommé, il a simplement répondu par l’affirmative.

L’Electronic eSport League dispose déjà de règles anti-dopage, mais Anna Rozwandowicz, responsable de communication, a expliqué que de nouvelles mesures allaient être prises pour garantir un meilleur suivi. Il faut également se dire que les propos de Semphis n’ont peut-être que pour intention de nuire à son ancienne équipe, qui l’a éjecté assez brutalement.

Par ailleurs, il n’existe actuellement pas de sanction prévue, étant donné qu’aucun joueur ne s’est jamais fait prendre ou n’a admis avoir consommé des produits dopants. Malgré tout, il est intéressant de voir que de gros organismes comme l’ESL prennent à coeur de réellement professionnaliser l’eSport, en allant jusqu’à réguler le dopage.

   

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire