L’éditeur Starbreeze pourrait fermer ses portes d’ici la fin de l’année

Possible clap de fin pour l’éditeur de Payday 2 qui, dans ses derniers résultats financiers, annonce clairement la couleur : faute d’investissements prochains, la boîte risque de fermer ses portes avant la fin de l’année 2019.

Il faut dire que Starbreeze a eu un année 2018 assez compliquée, le The Walking Dead développé par Overkill n’ayant absolument pas décolé, tant auprès des critiques que des fans. La cessation du contrat d’exploitation par Skybound Games a rendu encore moins rentable un investissement qui l’était déjà peu, obligeant Starbreeze à prendre des décisions drastiques. D’abord en licenciant une quarantaine d’employés d’un seul coup, puis en revendant les droits très prisés de System Shock 3 et 10 Crowns.

Mikael Nermark, le PDG de Starbreeze, a ainsi déclaré : “Mon objectif principal est de m’assurer des financements nécessaires à nos futures projets.Pour le moment, l’entreprise n’a pas les liquidités nécessaires pour les douze prochains mois et sera à court de fonds avant la mi-2019 si rien n’est fait. Nous sommes dans une situation délicate“. Effectivement, c’est le moins que l’on puisse dire. L’appel de Nermark n’est cependant pas vraiment dirigé envers les joueurs, qui n’y peuvent pas grand chose, mais envers les éventuels investisseurs qui seraient intéressé pour injecter de l’argent ; malgré ses déboires, Starbreeze reste un éditeur intéressant, avec un potentiel exploitable sur le long terme.

Le soucis, c’est que ses licences majeures ont déjà été vendues et, pour l’instant, l’avenir ne semble pas très tangible. Certes, l’éditeur peut se targuer de deux décennies d’histoire et d’équipes expérimentées, mais est-ce suffisant pur être sauvé de la faillite ? L’avenir seul nous le dira…

 

 

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire