Destiny 2 : le contenu exclusif à la PlayStation arrivera sur PC et Xbox beaucoup, beaucoup plus tard

Les exclusivités sont le paroxysme de la guerre entre consoles, et les PC en font soit les frais, soit des bénéfices. Destiny, une des plus grosses sorties de 2014, verra néanmoins sa suite adaptée sur toutes les plateformes, pour le plus grand bonheur des joueurs. Le développeur du jeu, Bungie, a réaffirmé plusieurs fois sa volonté de partager ses créations pour tout le monde, sur un même pied d’égalité. Mais le directeur du jeu s’est pourtant fendu d’un tweet qui laisse penser l’inverse :

 

 


Joueurs PC, Xbox ou PlayStation payeront le même prix pour un produit différent, la console de Sony bénéficiant donc d’atouts par rapport aux autres. On ne sait même pas si les bonus relatifs à la PlayStation 4 seront offerts plus tard, ou s’ils seront payants. Car Luke Smith parle de “2018” mais reste vague quant à une date précise. L’une des grosses erreurs du jeu original concernait aussi ses DLC, jugés trop peu conséquents et surtout, trop chers. Si les exclusivités de la PlayStation devaient être payantes pour les autres plateformes, sans même compter leur délai d’apparition, cela pourrait être très problématique. Il faut dire que les relations entre Sony et Activision, l’éditeur du jeu, ont toujours été étroites, au grand dam des autres éditeurs. La formule suivante le résume bien :

 

[Xbox + (PlayStation + Activision)] + PC = produit fini (une fois les DLC achetés)

 

Phil Spencer, responsable du développement Xbox, a déclaré à Eurogamer son incompréhension face à ce type de marché, et expliqué que ça n’était pas la volonté de Microsoft et a cité Assassin’s Creed : Oirigns et Shadow of War comme exemples : “Nous avons des contrats marketing sur ces jeux, mais je ne dis pas aux éditeurs ‘eh, on a besoin de trucs ou de skins que d’autres ne pourront pas avoir’. Je n’aime pas les marchés qui enlèvent du contenu aux autre plateformes“. Certes, le géant de Seattle n’est pas non-plus tout blanc au niveau de ses exclusivités que l’on aimerait voir portées sur d’autres plateformes (qui a dit Halo ?), mais le fond reste vrai. La colère de Microsoft est d’autant plus compréhensible étant donné que sa nouvelle Xbox One X, annoncée à l’E3, est plus puissante que l’actuelle PS4 Pro.

En-dehors de cette polémique à venir, un autre acteur du milieu pourrait avoir des problèmes : Blizzard. L’éditeur, qui est l’autre moitié d’Activision, est un symbole du dur labeur des développeurs pour offrir aux joueurs PC des réalisations de qualité. Mais dernièrement, beaucoup s’étaient offusqués de voir apparaître Destiny 2 sur l’application Blizzard (feu launcher Battle.net) ; avec une telle politique menée par Activision et Bungie, nul doute que certains en viendront à blâmer Blizzard…

 

   

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire