Counter-Strike : Esport Championship Series – Season 8 : aperçu des équipes en lice

FACEIT a été créé en 2012, et s’est vite imposé comme la référence en terme de “système de matchmaking alternatif” : c’est-à-dire pouvoir faire des parties en mode compétitif, avec un système de grades propre au site et n’influant pas celui du matchmaking officiel. FACEIT s’est par ailleurs mis à organiser ses propres compétitions, la FPL (FACEIT Pro League, ouverte à tous), ou encore les ECS (Esport Championship Series) visant beaucoup plus les équipes professionnelles. La structure est devenue tellement populaire et efficace qu’en 2018, c’était elle qui a organisé un des deux tournois majeurs de l’année, à Londres, ville natale du site.

 

Cette introduction nous ramène donc dans le vif du sujet : aujourd’hui débutent les finales de la 8ème édition des ECS, se déroulant à Arlington, au Texas. Une compétition organisée donc par FACEIT, et largement suivie par la communauté.

 

Un petit rappel aux fans français : la dernière édition (qui s’est elle aussi tenu à Londres) à été remporté par Team Vitality avec à la clé pour Mathieu “ZywOo” Herbaut une médaille de MVP, la deuxième de sa carrière après celle obtenue au cs_summit 4. On peut aussi noter que c’est actuellement la seule victoire de Vitality dans un tournoi S-Tier. Toujours pour rappeler de bons souvenirs : la toute première édition de ce tournoi à été remporté par G2 Esports face à Luminosity Gaming, à Londres (encore) en 2016 !

 

          G2 lors de sa victoire en finale des ECS Season 1, face à Luminosity Gaming.

 

Malheureusement aucune équipe française ne viendra à ce tournoi, les plus célèbres n’ont pas participé aux phases de qualifications ; la seule équipe francophone qui s’est frottée aux phases de qualifications est Team Heretics, les ex-3DMAX recrutés par la structure du même nom en juillet dernier.

 

Concernant les 8 équipes qui se battront pour la première place et les 500 000$ à la clé, 4 viennent d’Europe et 4 autres d’Amérique.

Presque toutes les plus grosses équipes actuelles sont présentes actuellement : Astralis et Fnatic pour représenter fièrement la Scandinavie, deux équipes dans une très très grande forme : les 3 Majors d’affilés des danois suffisent à décrire à quel point il s’agit actuellement, de l’équipe la plus performante de l’histoire de CS:GO. Evil Geniuses et Team Liquid seront les héros locaux, puisqu’ils représentent les USA !

 

Jamais 2 sans 3 ! En septembre, Astralis a gagné le StarLadder Major de Berlin : c’est le 3ème Major d’affilée qu’ils remportent.

 

Côté “outsiders”, Made In Brasil (MIBR) et Ninjas in Pyjamas sont loin de l’époque où les 2 équipes avaient le niveau pour rouler sur leur continent et même remporter quelques tournois majeurs. Malgré tout, l’arrivée de sang neuf côté NiP et les bonnes performances des brésiliens qui ces derniers mois se sont toujours positionnés sur le podium des compétitions auxquels ils participaient ne devraient pas nous faire enterrer ces vétérans de la scène Counter-Strike. AVANGAR sera aussi de la partie, les finalistes du dernier Major en date auront à cœur de montrer qu’ils ne sont pas seulement capable de remporter des tournois de moins grandes envergures, mais aussi de se frotter à l’élite.

Petite mention honorable pour Sharks Esports, le Petit Poucet brésilien de la compétition qui a fait très bonne impression lors des phases de qualifications, devançant de plus grosses écuries, se retrouvent dans l’un des groupes les plus compliqués possibles.

 

Maintenant que la présentation rapide des participants à été faite, passons à celle de l’arbre ! Il s’agit d’un arbre assez classique : 2 groupes de 4, les 2 équipes qui finiront avec 2 victoires l’emporte, alors que celles qui perdent 2 matchs sont éliminées du tournoi ! Il ne reste donc à la fin plus que 2 équipes par groupes, le 1er du groupe A affronte le 2ème du groupe B et vice-versa, ce qui mène à la finale ou le vainqueur repartira avec 225,000$.

 

 

Laisser un commentaire