Counter-Strike : du deep learning pour contrer les cheateurs ?

Post thumbnail

Entre une communauté importante et une présence esportive qui n’est plus à démontrer, Counter-Strike : Global Offensive subit depuis des années le fléau des cheateurs. Programmes pour avoir des avantages, bots qui farment les matchs… une multitude de problèmes nuit au plaisir de millions de joueurs.

Durant une discussion sur Reddit, un joueur a profité de la présence d’un employé de Valve pour lui demander pourquoi plus de choses n’étaient pas faites contre la triche ; il cite notamment l’exemple – malheureusement bien connu – des bots qui tuent leurs adversaires dès le lancement de la game. Un tel programme automatisé ne devrait pas être trop difficile à détecter et, à terme, punir. Mais pour l’entreprise américaine, les choses ne sont pas si simples : une fois rendu inutile par un filtre anti-cheat, le programme sera amélioré et reviendra toujours plus performant. Bon, dans un cas comme dans l’autre, ça ne résout pas le problème.

Si un système similaire à celui d’Overwatch, avec une communauté autorégulée chargée de juger et punir les bots, devrait être “bientôt” mis en place, une autre solution intéresse Valve : un programme semi-intelligent capable de différencier un bot d’un joueur skillé. La tâche s’annonce ardue, un bot pouvant imiter un joueur doué de manière quasi-identique, et parfois même trop parfaite. Si l’on pousse le raisonnement, ce serait un genre d’intelligence artificielle qui serai mis en place, et apprendrai au fur et à mesure pour ne bannir que les tricheurs.

Cependant, comme le souligne Valve, cela demanderait des ressources énormes, notamment en données. Peut-être dans un futur plus ou moins proche ?

 

Laisser un commentaire