Cloud Imperium Games pense déjà aux suites de Star Citizen, et de sequels en solo

   

Malgré les années et les critiques, Star Citizen continue son petit bonhomme de chemin ; en novembre dernier, c’est presque un demi-milliard de dollars qui a été levé, preuve que Cloud Imperium Games ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Et le chief operating officier du studio, Carl Jones, a donné ce mois-ci une très intéressante interview au magazine britannique MCV Develop. On y apprend qu’en plus que l’essentiel des effectifs ait récemment été déplacé à Manchester (ce qu’on savait déjà), l’objectif est d’atteindre pas moins de 1 000 développeurs sur place durant les cinq prochaines années, ce qui est titanesque. Chris Roberts lui-même, le PDG du groupe, sera sur place durant plusieurs années pour superviser le développement de Squadron 42.

Après tout, la composante solo du jeu est extrêmement attendue par les fans, et CIG a teasé d’importantes choses à ce sujet. Et nous n’avons manifestement encore pas tout vu, puisque Jones a déclaré : « Nous avons déjà d’importantes ressources de développement. Parce que d’ici là, nous développerons des sequels et des sequels pour Squadron 42″.

 

 

 

 

La nouvelle est assez étonnante en soi,  car s’il est commun pour un studio d’avoir des plans sur les années à venir… well, Squadron 42 en lui-même est toujours attendu par les fans, et ce depuis longtemps.

D’ici à 2027, Jones prédit que CIG disposera de « plus de ressources d’édition, de maîtres de jeu et d’assistance au joueurs. Je pense que nous aurons un très large MMORPG« . Si cette feuille de route devait s’avérer réaliste, il paraît effectivement normal d’avoir d’autres modules spin-offs intégrés au jeu – après tout, cela a toujours été l’idée globale.

Mais il ne fait aucun doute qu’avant tout ça, Cloud Imperium Games devra sérieusement s’attaquer aux tâches en cours !

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire