Vampyr : qu’attendre de ce jeu présenté à l’E3 ?

Après le très réussi Life Is Strange, le studio DONTNOD nous propose Vampyr, un Action-RPG nous plongeant dans un Londres post-Grande Guerre et dans la peau de Jonathan Reid, un médecin transformé en vampire malgré lui ; nous serons donc confronté aux tiraillements moraux et physiques du personnage : comment cet homme de science prendra-t-il le fait de devenir un être surnaturel ? Et comment un homme ayant prononcé le serment d’Hippocrate va-t-il se résoudre à tuer pour vivre ?

C’est dans ce Londres poisseux, sombre et contaminé par la grippe espagnole de 1928 que nous devrons faire des choix impactant l’environnement : en effet, il se pourrait bien que nos actions impactent les PNJ modifiant ainsi leurs réactions à votre égard !

Mais ici, point de vampire qui brille au soleil, place au vrai vampire, celui qui ne peut rentrer dans les maisons sans invitations ou encore qui peut manipuler les gens. L’évolution du personnage, elle, se fera lorsqu’il étanchera sa soif et en fonction d’autres actions vous ouvrant la progression dans un arbre de talents. Plus vous vous abreuverez de victimes, plus vous gagnerez en puissance mais propageant par la même occasion un certains chaos dans le quartier que vous arpentez. Ou ferez-vous le choix d’épargner le maximum de personnes, réduisant votre rapidité de progression mais vous ouvrant de nouveaux choix ?

S’offriront à vous de nombreuses compétences vampiriques de combat mais aussi la possibilité de bien les préparer, en effet les ennemis seront retors et le système de craft sera apparemment indispensable. De plus amples informations devraient être dévoilées lors l’E3 permettant ainsi de voir si il s’agira d’un simple Action-RPG dans la continuité de ceux du moment ou d’un jeu se voulant révolutionnaire et riche en nouvelles mécaniques de jeu.

Le titre sera disponible pour une cinquantaine d’euros avec une sortie prévue pour novembre 2017.
   

Vraccas

Joueur invétéré depuis toujours, fan de lore et d'histoires bien construites mais aussi de bon gros jeux défouloirs sans scénario.

Laisser un commentaire