Randy Pitchford, le PDG de Gearbox, est accusé de détention de pédopornographie et d’une arnaque à 12 millions de dollars

Accusation frauduleuse ou début d’affaire très sérieuse ? Randy Pitchford, le PDG de Gearbox Software, est au coeur de la tourmente suite aux accusations d’un ancien employé ; Wade Callender accuse en effet Pitchford d’avoir volé 12 millions de dollars aux employés du studio, mais également de détention d’images pédopornographiques. Tout cela est grave, mais on ne sait pas encore si c’est authentique, ou s’il s’agit de mensonges d’un ancien employé revanchard.

Quoiqu’il en soit, on examine tout ça !

 

  • 12 millions, ça vaut son pesant d’éridium

 

Tout a commencé par une plainte en justice de la part de Callender, qui accuse son ancien employeur d’avoir subtilisé 12 millions de dollars, destinés aux employés du studio. Comment ? Les détails précis ne sont pas clairs, mais Pitchford aurait violé plusieurs contrats, y compris le sien, pour exploiter une brèche et transférer l’importante somme à une entreprise appelée Pitchford Entertainment Media Magic, LLC ; les 12 millions auraient été dédiés au staff de Gearbox en tant que bonus, mais encore une fois, on ne connaît pas les détails administratifs de cette manipulation.

Là où ça devient suspicieux, c’est que Wade Callender a été licencié par Gearbox il y a presque deux mois, et est lui-même poursuivi par le studio ! En effet, l’ancien avocat et conseiller serait poursuivi pour fraude et brèche “d’obligation fiduciaire“. Il est impossible de démêler le vrai du faux, mais sachant à quel point chacun des plaignants est impliqué, on ne pourra pas se faire d’opinion avant que l’enquête ne soit achevée.

 

  • Pédopornographie, voire pire – ou moins pire

 

Juste après cette histoire de millions, une autre partie de la plainte a été révélée, et c’est grave : Randy Pitchford serait impliqué dans une affaire d'”underage pornography“. Callender aurait en effet appris que sur “un support USB se trouve la collection personnelle de pornographie underage de Randy Pitchford“. Plusieurs problèmes se posent, le premier étant de “underage“, et pas “infantile” ou “child” ; certains ont pointé du doigt que de par sa fonction d’avocat, Wade Callender peut utiliser un vocabulaire précis et trompeur. Dans ce cas précis, ce qui est désigné comme “underage pornography”  peut effectivement être de la pornographie infantile, mais aussi des scènes à caractère sexuel avec des adultes déguisés en personnes mineures – pas forcément la chose la plus morale du monde, mais on a tous fait un tour dans la catégorie “step dad“, soyons honnêtes.

Cependant, les accusations ne s’arrêtent pas là ! La plainte continue en détaillant que le PDG organisait ou accueillait des soirées où “des hommes adultes se seraient exposés devant des enfants, pour l’amusement de Randy Pitchford“. Encore une fois, la formulation est pointue et pourtant nébuleuse ; on imagine que cela signifie que Pitchford organisait des orgies impliquant des mineurs, et des actes à caractères sexuels. Si c’est avéré, les sanctions pourront être extrêmement lourdes, et l’image de Gearbox violemment ternie.

 

  • Réactions, et suspicions

 

Bien entendu, pour les deux accusations, gardons à l’esprit que des éléments sont troublants. S’ils sont avérés, pourquoi Callender n’est pas allé voir la police plutôt ? Tout ce qui concerne les abus sexuels, en particulier envers les enfants, est légalement répréhensible, sans parler de l’aspect moral. Toutes ces années sans rien dire décrédibilisent un peu l’avocat ; peut-être était-il tenu au secret professionnel vis-à-vis de Gearbox, mais encore une fois, le fait de tout dévoiler maintenant, alors qu’il est poursuivi par son ancien employeur, paraît hautement suspect. Encore une fois, les allégations de Callender reposent sur du conditionnel, puisqu’il semble que lui-même n’ai pas été témoin des soirées ou du contenu USB.

Le plus sage semble donc d’attendre des nouvelles de l’enquête, ce qui pourrait prendre du temps ; en attendant, on croise très fort les doigts pour une annonce de Borderlands 3, après toutes ces rumeurs.

Merci Kotaku pour les infos !

 

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire