[TEST] Dishonored 2, une suite encore meilleure !

Nov
17

[TEST] Dishonored 2, une suite encore meilleure !

Arkane Studios nous avait offert un jeu solo de haut niveau avec le premier Dishonored, mêlant complot et sauvetage, le tout dans un univers ô combien séduisant ; c’est avec cette même approche que Dishonored 2 vient à nous. Une histoire encore plus épique que le premier opus, ajoutant une grosse touche de magie et de choix. Dans Dishonored nous avions le choix de tuer ou d’assomer nos ennemis, ce qui amenait les conséquences de nos actes. Cependant, dans Dishonored 2, en plus de ce choix, nous pouvons choisir qui tuer, qui éviter, et qui sauver !

 

  • Scénario d’impératrice et d’assassin quel beau mélange

 

dishonored_2_5

 

L’histoire commence 15 années après le premier opus où Emily Kaldwin n’était encore qu’une enfant inoffensive, ce qui a bien changé, car durant toutes ces années, Corvo a veillé à ce qu’elle soit entraînée, et ce même en tant qu’impératrice. Mais alors qu’ils ne s’y attendaient pas, le jour de l’anniversaire de la mère d’Emily, un grand bouleversement allait interrompre la routine politique du protecteur et sa fille. La tante d’Emily, Delilah Kaldwin, refait surface alors que personne, ou presque, ne connaissait son existence, se revendiquant le titre de légitime impératrice ! Après ça, Corvo et Emily sont de nouveau séparés, et la première action du jeu est de choisir entre ces deux personnages, ce qui influencera la manière de jouer ainsi que l’histoire et les dialogues. Une belle opportunité niveau gameplay et lore, donc.

 

  • Graphismes et gameplay jouissifs 

Même avec les dix premières minutes de jeu, on peut clairement apprécier toute la beauté graphique apportée à Dishonored 2. L’aspect visuel est vraiment traité aux p’tits oignons ! Même si certains détails sont encore à revoir, comme les tiroirs et les meubles totalement vides quand il n’y a pas un p’tit bidule qui nous rapporte un peu d’argent. Il y a aussi quelques petits problèmes graphiques mais un patch est en court pour rectifier tout ça. Il faut tout de même une très bonne carte graphique pour faire tourner le jeu en élevé, en attendant une meilleure optimisation.

 

dishonored_2_11

 

Tout le gameplay changera en fonction de votre personnage (et de votre choix d’avoir des pouvoirs, ou non). Si vous choisissez Corvo, vous retrouvez les mêmes compétences que dans Dishonored 1, en amélioré ! Au lieu de débloquer simplement la première compétence avec les runes, nous pouvons débloquer encore une, deux voir trois effets, exemple avec Clignement (sort de Téléportation), si vous l’activez pour vous téléporter devant un ennemi, vous lui donnerez un violent coup de pied. C’est pareil pour les armes, on peut les améliorer et il y a même des effets plus important qui aveugleront certains ennemis ou feront plus de dégâts par exemple.

Les deux personnages débloquent les mêmes passifs, mais Emily a des compétences actives biens différentes ! Le Clone d’ombre permet de créer un clone qui va faire diversion ou atteindre un endroit dans votre champ de vision afin de vous y téléporter, et quand vous l’améliorez, vous pouvez invoquer deux clones qui se battent pour vous. Il y a aussi la compétence qui permet de « lier » tout les ennemis en vue, si vous tuez ou neutralisez un seul d’entre eux, tout les autres auront le même sort ! Sans oublier la forme d’ombre qui vous permet d’être très discrète, qui vous offre la possibilité de saisir n’importe quoi pour l’attirer vers vous ou encore de vous rendre à des endroits éloignés, un peu à la Spiderman.

 

  • Dishonored et la chambre des secrets … ou plutôt la ville

 

dishonored_2_10

 

Contrairement à Dishonored 1, vous pouvez vous adresser à tout le monde, y compris aux civils, même si la plupart vous enverra balader en vous insultant à moitié, vous pouvez tomber sur des gens qui ont de la conversation ou … des secrets ! Car oui, avec le cœur avec lequel vous cherchez les runes, vous pourrez aussi  révéler le passé ou les secrets des gens. La voix de la mère d’Emily vous accompagne pour cela.

Ma mission préférée a été dans un manoir, où on l’outsider nous offre un artefact qui permet de revenir dans le passé et dans le présent à notre guise, nous nous retrouvons donc dans un manoir complètement dévasté, à l’abandon, avec des rats, des mouches de sang et tout les meubles à moitié détruit, et quand nous revenons dans le passé, un magnifique manoir luxueux et neuf s’offre à nous, chaque action dans le passé aura une conséquence dans le manoir du présent … Et j’dois avouer que la fouille était encore plus sympa !

Pour ce qui est du scénario, je trouve l’histoire plus travailler que celle du premier opus, il y a plus de dialogues, plus de révélations et d’histoire sur les personnages principaux. Il existe au moins 4 fins alternatives, ce qui laisse place à un schéma différent à chaque nouvelle partie !

 

  • Concrètement ? 

Un scenario assez travaillé, une jouabilité quasi parfaite, des compétences intéressantes, des choix, du fun, les défauts de ce jeu ne sont que mineurs. On espère qu’il y aura une suite, voire un jeu du même univers dans les années à venir.

 

On a aimé :

  • Un univers sombre à la steampunk
  • Des graphismes et un décor de fou
  • Un scénario peu prévisible et prenant
  • Un gameplay assez jouissif
  • Une durée de vie plus que correcte
  • Intelligence artificielle réactive, mais…
  • Des objets à trouver PARTOUT
  • Des choix à faire

 

On a moins aimé :

  • Quelques petits bugs graphiques
  •  Manque de certains détails
  • … intelligence artificielle parfois hasardeuse, les ennemis nous repèrent trop vite ou quand on est caché
  • Des objets parfois TROP bien cachés…

 

 

NOTE FINALE

90/100

 

 

 

 

 

dishonored_2_4

 

dishonored_2_6

 

dishonored_2_1

 

dishonored_2_3

About Arad

Leave a comment